SPIEN

Retraites : "plus de changement structurel", mais des modifications possibles (Woerth).

jeudi 14 octobre 2010 par SPIEN - Matulik / Terver

Le ministre du Travail, Eric Woerth, a réaf­firmé qu’il n’y aurait plus de "chan­ge­ment struc­tu­rel" du pro­jet de réforme des retraites du gou­ver­ne­ment, même si des "modi­fi­ca­tions" res­tent pos­sibles lors du débat par­le­men­taire, dans un entre­tien à paraître ven­dredi dans La Croix.

Le ministre a par ailleurs fus­tigé une nou­velle fois ce qu’il a qua­li­fié de "récu­pé­ra­tion de la jeu­nesse" par les oppo­sants au texte gou­ver­ne­men­tal, visant en par­ti­cu­lier la socia­liste Ségolène Royal.

"Maintenant, sur l’essentiel, le texte est à son point d’équilibre. Il n’y aura plus de chan­ge­ment struc­tu­rel", a pré­venu M. Woerth. "Tant que le tra­vail par­le­men­taire conti­nue, des modi­fi­ca­tions sont bien sûr pos­sibles, mais dans le res­pect de cet équi­libre", a-t-il ajouté dans La Croix, sans plus de détails.

Le ministre du Travail a assuré jeudi soir à Canal+ que "le dia­logue se pour­suit avec les séna­teurs et les dépu­tés", obser­vant qu’"il a fallu tra­vailler" avec la majo­rité qui "peut être fron­deuse" mais qui est "unie" dans cette réforme.

Avec les syn­di­cats, "il y a eu un dia­logue extrê­me­ment impor­tant. On a écouté leurs pro­po­si­tions mais on n’a pas décidé tout ce qu’ils vou­laient. C’est un pro­jet qui a beau­coup évolué au fil du temps" notam­ment à pro­pos des car­rières longues, de la péni­bi­lité, des mères de trois enfants, a-t-il réaffirmé.

Assurant que le gou­ver­ne­ment "s’attendait à beau­coup de dif­fi­cul­tés" avec cette réforme des retraites car "ce n’est pas popu­laire", il a sou­li­gné sur le pla­teau du Grand Journal que "la réforme de 2003 était ren­trée dans les moeurs sociales françaises".

Interrogé sur la par­ti­ci­pa­tion de plus en plus de jeunes au mou­ve­ment de contes­ta­tion, M. Woerth a estimé dans La Croix que "Ségolène Royal a com­mis une faute en les appe­lant à des­cendre dans la rue". "Je trouve scan­da­leuse la récu­pé­ra­tion de la jeu­nesse", a-t-il dit.

L’ex-candidate PS à la pré­si­den­tielle s’est déjà défen­due la veille d’avoir lancé un tel appel, expli­quant qu’elle avait sim­ple­ment invité les jeunes qui choi­si­raient de mani­fes­ter à "le faire très pacifiquement".

S’adressant aux jeunes, Eric Woerth leur a demandé "juste de bien réflé­chir", plai­dant en faveur du texte gou­ver­ne­men­tal qui va per­mettre selon lui de pré­ser­ver un sys­tème qui est "l’un des plus géné­reux au monde".

"Les dif­fi­cul­tés d’accès au mar­ché du tra­vail sont réelles mais les réponses à ce pro­blème concernent la poli­tique de l’emploi, pas la réforme des retraites", a-t-il fait valoir.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 165414

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 56