SPIEN

Luc Chatel plaide à Strasbourg pour la réforme du lycée.

dimanche 8 novembre 2009 par SPIEN - Matulik / Terver

Le ministre de l’Education nationale et porte-parole du gouvernement Luc Chatel s’est employé à convaincre les lycéens de l’importance du projet de réforme du lycée, samedi lors d’une visite au lycée Jean Rostand de Strasbourg.

M. Chatel a entamé une tournée des régions françaises afin d’expliquer en direct aux lycéens et aux personnels enseignants le contenu de la réforme des lycées dont les grandes lignes ont été annoncées le 13 octobre par le président de la République Nicolas Sarkozy.

L’un des axes retenus par la réforme est une orientation plus ouverte pour réduire la prééminence de la filière S avec la promotion de la filière littéraire et des filières STI (sciences et technologies industrielles) et STL (sciences et technologies de laboratoire) dont, pour les deux dernières, les programmes n’ont pas été rénovés depuis 1993.

50% des élèves choisissent la série scientifique S. "L’objectif pour moi est de diversifier les voies d’accès à l’excellence, de sortir de la prérogative unique de la filière S. La filière S est très bien, elle est même excellente mais il n’y a pas que cela. On peut réussir formidablement bien ses études supérieures en passant par la filière littéraire ou la filière STI", a-t-il dit devant un auditoire d’environ 35 élèves de première et terminale. "On ne veut pas tout casser au lycée, on veut garder ce qui marche bien et améliorer ce qui marche moins bien", a-t-il ajouté. M. Chatel a souligné que parmi les réformes figure celle d’un redoublement moins fréquent. Quelque 40% des élèves passant le bac ont redoublé au moins une fois dans leur vie scolaire. "C’est trop. Cela doit être une solution ultime, dans la plupart des cas le redoublement est subi", a-t-il dit. "Nous proposons que les conseils de classe donnent une chance de ne pas redoubler avec des stages de remise à niveau", stages gratuits au sein de l’Education nationale organisés en période de vacances, a-t-il expliqué. Répondant à des questions de lycéens, M. Chatel a insisté sur l’enseignement des langues étrangères. L’idée est de favoriser l’enseignement de certaines disciplines en langue étrangère avec la formation de groupes homogènes et le recours aux nouvelles technologies. Parmi elles figurent les manuels numériques, les écrans vidéo interactifs et les baladeurs, le tout devant constituer "un grand plan numérique". Le ministre a encore expliqué que le détail de la réforme n’était pas encore arrêté. Il le sera en décembre au terme d’un dialogue avec les lycéens, les personnels enseignants et les diverses associations.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 165414

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 49