SPIEN

La cagnotte collective au cœur du débat :

mercredi 7 octobre 2009 par SPIEN - Matulik / Terver

Trois lycées professionnels de l’académie de Créteil vont expérimenter à partir de lundi la mise en place d’une cagnotte collective par classe pour lutter contre l’absentéisme, a indiqué vendredi à l’AFP un représentant du Haut commissaire à la Jeunesse, confirmant une information du Parisien. Deux classes de chacun des lycées - Lino-Ventura à Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne), Gabriel-Péri à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) et Alfred-Costes à Bobigny (Seine-Saint-Denis) - soit 150 élèves, selon le rectorat, vont servir de "phase pilote" pour cette année scolaire 2009-2010 avant une éventuelle extension. Chaque classe va disposer d’une cagnotte initiale de 2.000 euros, susceptible de "prospérer" au fur et à mesure de l’année si le "contrat" passé entre les élèves et les adultes référents en terme d’assiduité et de discipline est respecté, selon la présentation du projet, doté de 32.000 euros par le Haut commissaire à la Jeunesse. L’année est découpée en quatre périodes de 6 semaines (entre septembre et Pâques), dotée chacune d’un maximum de 2.000 euros à "gagner" en plus selon des barèmes comprenant des indicateurs de présence, de résultats scolaires, de discipline et d’orientation. Ainsi les classes les plus ambitieuses pourront compter en fin d’année sur 10.000 euros : mais pas question de verser de l’argent aux adolescents, le pactole financera un projet commun décidé en concertation entre les élèves et l’équipe éducative. Interrogé sur cette forme de motivation pécuniaire des élèves, le représentant du Haut commissaire a relevé : "On n’est pas dans une logique de cagnotte individuelle, ça s’inscrit dans un projet collectif de classe et pour que cela fonctionne il faut une solidarité du groupe". "Le projet qui pourra être financé à la fin de l’année doit être éducatif", a-t-on également précisé, comme par exemple "un voyage scolaire, la création d’entreprise ou d’association, une action sociale, l’aménagement de classe, l’achat de matériel informatique, sportif ou culturel". Cette initiative du rectorat de Créteil s’inscrit parmi les 165 projets retenus et présentés en juillet pour le lancement du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse qui sera abondé à hauteur de 65 millions d’euros, a précisé le Haut commissaire à la Jeunesse. Si cette phase pilote fait ses preuves, l’initiative sera étendue à 70 classes (environ 2.000 élèves) en 2010-2011 pour un budget de 560.000 euros, assortie d’une évaluation menée par des chercheurs spécialistes des questions d’emploi et d’éducation.

Les principales fédérations de parents d’élèves se sont déclarées vendredi réticentes vis-à-vis du projet de cagnotte collective par classe pour lutter contre l’absentéisme scolaire, expérimentée par l’académie de Créteil. "Drôle de conception d’une société où même les élèves seraient à vendre", s’est exclamé dans un communiqué la FCPE (gauche), pour laquelle "cette initiative va à l’encontre de tout ce qui devrait être fait". Dénonçant "les causes de l’absentéisme des élèves en lycée professionnel : orientation et affectation non choisies, affectation dans un établissement éloigné du domicile, nécessité de se salarier, emplois du temps mal construits, et parfois, manque de sens des enseignements", la FCPE estime que "promettre de l’argent aux élèves pour qu’ils soient présents en cours n’y changera rien". "Nous sommes très réservés, et même un peu inquiets. C’est mettre la main dans un engrenage, on commence avec les bons points à l’école maternelle, et on finit par les billets au lycée ?", a déclaré à l’AFP Philippe Vrand, président de la Peep (droite). "On ne veut pas que l’argent soit le levier pour motiver les élèves", a-t-il dit. "D’ailleurs, avec quelle efficacité ? Ils vont peut-être venir à l’école, mais vont-ils travailler ?", s’est-il interrogé. Pour les deux fédérations, le problème de l’absentéisme en lycée est lié à l’orientation, un sujet qui doit être au coeur de la réforme des lycées que doit présenter prochainement le ministre de l’Education nationale Luc Chatel. "Le problème de l’absentéisme s’amplifie d’année en année, surtout dans les lycées professionnels. Pour ces élèves, l’école n’est pas un lieu agréable. Ont-ils été bien orientés ? Ne se trouvent-ils pas là par défaut, se demandant à quoi les mènent leurs études, ne voyant pas de projet au bout qui les motive ?", a estimé M. Vrand.

Face à ces réactions, le Haut-commissaire aux Solidarités actives et à la Jeunesse Martin Hirsch a expliqué vendredi sur RTL "Ce n’est pas une carotte individuelle. On essaie des choses nouvelles". "On dit dans une classe « vous pouvez avoir envie de faire un projet collectif mais il faut bosser, être là, être solidaires, se donner les moyens. Et on vous soutient", a déclaré M. Hirsch au micro de RTL. Le haut-commissaire a rappelé qu’"il y a des académies où on se trouve un taux d’absentéisme qui va de 5 à 80 %" et que ce dispositif financier "fonctionne à l’étranger". L’argent ainsi gagné par le groupe pourra financer "un voyage linguistique, un déplacement culturel ou un équipement pour la classe. C’est un projet collectif qui est tout à fait sain", a conclu M. Hirsch.

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a estimé qu’on devait "tout essayer" pour lutter contre l’absentéisme et le décrochage scolaires après la mise en place d’une cagnotte collective dans trois lycées professionnels en région parisienne. "Le gouvernement a engagé la guerre contre l’absentéisme et le décrochage scolaire. On fait des expérimentations et la cagnotte est une expérimentation", a déclaré M. Chatel, interpellé par des journalistes en marge d’une visite dans un lycée en région parisienne. "J’ai demandé au recteur (de l’académie de Créteil, ndlr) des garanties. 1 : qu’il reçoive des représentants des parents d’élèves pour leur expliquer que le dispositif ne consiste pas à payer les élèves. 2 : qu’il crée un comité de suivi chargé de contrôler cette expérimentation. A la fin on fera une évaluation et on verra. On doit tout essayer", a poursuivi M. Chatel.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 166420

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 82