SPIEN

Luc Chatel promet des mesures sur la revalorisation des enseignants (syndicat).

jeudi 3 septembre 2009 par SPIEN - Matulik / Terver

Le ministre de l’Education nationale a l’intention de publier dans les prochaines semaines des mesures sur la revalorisation pour les enseignants à certains niveaux de carrière, a annoncé mercredi à l’AFP le SNUipp-FSU, reçu la veille par Luc Chatel.

"M. Chatel a indiqué que des sommes étaient prévues dans le budget pour revaloriser les enseignants en début de carrière, et qu’il avait l’intention dans les semaines qui viennent de prendre des mesures concernant la revalorisation des enseignants en place, en milieu et fin de carrière", a déclaré Gilles Moindrot, secrétaire général du premier syndicat du primaire.

Il a indiqué qu’il allait annoncer un calendrier de discussion sur des mesures qui concerneront les enseignants en place et ceux qui vont être recrutés, selon M. Moindrot.

Les syndicats d’enseignants se plaignent de ne pas avoir vu appliquées les promesses de revalorisation des salaires des enseignants promises par le président Nicolas Sarkozy en échange des suppressions de postes dans l’éducation nationale (près de 50.000 postes supprimés entre 2007 et 2010).

Le ministre a indiqué qu’il allait mettre en place un comité de suivi sur l’aide personnalisée de deux heures hebdomadaires pour les élèves en difficulté, qui rassemblerait des représentants du ministère, de l’Inspection générale et des organisations syndicales, selon le SNUipp.

Cette aide personnalisée, créée à la rentrée 2008 et dont la mise en oeuvre est laissée à la discrétion des établissements, est la principale cible du mouvement des "désobéisseurs", qui jugent qu’elle alourdit les journées de travail déjà très longues des écoliers.

M. Chatel a assuré qu’il n’avait pas l’intention de mettre en place pour la maternelle une évaluation nationale comme il en existe pour le CE1 et le CM2, a indiqué M. Moindrot.

Le ministre a indiqué qu’il avait l’intention de relancer le dispositif de "seconde carrière", qui permet à des enseignants de changer de métier, de rejoindre une autre administration ou une collectivité locale, qui est dans les faits peu utilisé, selon lui.

"Le ministre s’est montré attentif, ouvert et à l’écoute, notamment sur l’aide personnalisée", a indiqué Gilles Moindrot.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 163433

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 86