SPIEN

Le gouvernement souhaite supprimer 34 250 postes dans la fonction publique.

dimanche 24 mai 2009 par SPIEN - Matulik / Terver

En annonçant le 7 mai dans les Echos son intention de supprimer 34 250 postes en 2010, le ministère du budget s’est attiré les foudres des syndicats. Et notamment ceux de l’éducation nationale. Fort de son million de fonctionnaires, le ministère de l’éducation nationale est en première ligne des suppressions de postes. « Ce choix traduit bien la priorité du gouvernement : réduire et amoindrir la fonction publique. C’est à vrai dire, son seul cap ». « On hésite à qualifier cette annonce : provocation, irresponsabilité, aveuglement, dogmatisme… ». Cette année, l’éducation nationale a perdu 13 500 postes (pour 22 791 suppressions pour toute la fonction publique), soit un poste sur trois non remplacé. L’an prochain, si le ministère est obligé de ne remplacer qu’un départ à la retraite sur deux, le ministère pourrait être appelé à supprimer 17000 postes selon le ministère du budget. Cependant, dans l’entourage du ministre de l’éducation, on se veut confiant et peu décidé à accepter une telle baisse de postes. « Avec cette annonce, Bercy Met sur la table sa première carte. Les négociations au niveau du gouvernement vont désormais commencer…Bercy n’a pas toujours le dernier mot. »

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 166544

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 7