SPIEN

Circulaire sur la sanctuarisation des collèges et lycées contre la violence.

jeudi 26 mars 2009 par SPIEN - Matulik / Terver

Les collèges et lycées identifiés comme les plus soumis aux intrusions et aux violences pourront se voir affecter des "policiers ou gendarmes référents", selon une circulaire de Xavier Darcos (Education) et Michèle Alliot-Marie (Intérieur) transmise mercredi à l’AFP.

Adressée aux recteurs et aux préfets, cette circulaire fait suite aux mesures annoncées par le chef de l’Etat le 18 mars à Gagny (Seine-Saint-Denis) où un bande avait mené le 10 mars une expédition punitive contre un lycée.

Nicolas Sarkozy y avait annoncé que les établissements scolaires devaient être "sanctuarisés" contre la violence et que les 100 à 200 les plus touchés devaient être identifiés sous 10 jours.

La circulaire vise donc à repérer les "102 à 204" établissements du second degré "les plus soumis aux intrusions et aux violences graves dans leur environnement", dans les 17 académies les plus importantes en effectifs.

Ce repérage sera effectué "dans chaque académie par le recteur, en lien avec le préfet de département", dispose le texte. Les résultats devront être transmis "avant le 3 avril".

Dans ces établissements, les chefs d’établissement devront engager ou actualiser "un diagnostic de sécurité centré sur les mesures anti-intrusion". "Une attention particulière devra être portée à la configuration des clôtures et des portails, ainsi qu’aux conditions de surveillance", ajoute la circulaire.

Ce diagnostic devra aussi "traiter la question de l’installation de dispositifs de vidéoprotection au sein des locaux".

"Les établissements repérés devront ensuite déployer dans leurs locaux (...) des policiers ou gendarmes référents, à l’exemple de ce qui est aujourd’hui généralisé dans certaines académies".

"Sans être présents toute la journée", ces personnels "seront susceptibles d’intervenir en tant que de besoin sur les problématiques de sécurité de l’établissement".

Ils participeront à l’"élaboration des diagnostics de sécurité comme aux opérations de prévention".

Recteurs et préfets devront rendre compte de la réalisation des diagnostics et de "leurs conclusions matérielles" pour le 15 mai.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 163267

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1