SPIEN

Malgré la contestation, Xavier Darcos poursuit les réformes...

lundi 23 février 2009 par SPIEN - Matulik / Terver

« A tout ceux qui me voyaient déjà plier bagage, ils vont être déçus. Une fusée ne s’arrête pas en cours de route parce qu’elle a décollé. Ce nouveau programme est pour quelques mois, et il y en aura d’autres encore » a annoncé Xavier Darcos Fin janvier. « Si je demande à réformer cette maison, ce n’est pas pour embêter les gens. Sauf à être réac ou conservateur, c’est parce que je refuse que l’école reste un objet, refermée sur elle-même ». Ainsi Xavier Darcos a justifié l’ensemble de ces chantiers : les RASED, l’école maternelle « sur laquelle on m’a fait dire le contraire de ma pensée… » a-t-il précisé. Par contre, aucune précision de chiffrage n’est aujourd’hui donnée concernant le dossier très attendu de la revalorisation enseignante. Au-delà de le réforme du lycée, d’un meilleur service d’orientation et de la création d’une « nouvelle académie » sur Internet qui offrira « tous les enseignements du cours préparatoire à la terminale », la seule mesure phare concerne le recrutement des « 5000 médiateurs de la réussite scolaire » en emplois aidés afin de lutter contre l’absentéisme. Ces postes seront réservés en priorité à des jeunes « se destinant aux concours de la formation et bien acceptés dans leur quartier ». Ils seront formés avant leur prise de fonction à la différence des anciens emplois-jeunes et leur action sera coordonnée par les conseillers principaux d’éducation.

S’agit-il d’un testament politique ou d’un nouveau départ mais toutefois il n’y a pas dans ces mesures de quoi à dissoudre le malaise enseignant…


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162530

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 6