SPIEN

Dans le primaire, le mouvement de désobéissance s’amplifie…

lundi 23 février 2009 par SPIEN - Matulik / Terver

Le mouvement de désobéissance civile initié par Alain Refalo, professeur des écoles à Colomiers (Haute-Garonne) fait de plus en d’adeptes. Le 6 novembre 2009, par une lettre ouverte, l’enseignant informait son inspecteur de circonscription qu’il entrait en désobéissance pédagogique et refusait d’appliquer les réformes du ministre de l’éducation nationale, notamment les nouveaux programmes du primaire et le dispositif d’aide personnalisée aux élèves en difficulté. Ils sont aujourd’hui 2000 à avoir signé une lettre individuelle ou collective qui matérialise cet engagement. Le conflit autour des évaluations de CM2 que les enseignants de ce mouvement se refusent à faire passer a redonné un élan à un mouvement inédit dans l »histoire de l’éducation nationale. Un pas a été franchi mardi 20 janvier : Alain Refalo s’est vu signifier un retrait de salaire de deux journées par semaine pour refuser d’appliquer les deux heures hebdomadaires de soutien aux élèves en difficulté. La sanction ne décourage pas l’enseignant : « je suis le premier à être sanctionné. D’autres suivront. La mobilisation devrait s’en trouver renforcée. ».

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 159928

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 37