SPIEN

Xavier Darcos engage une "vaste concertation" sur la réforme du lycée.

mardi 6 janvier 2009 par SPIEN - Matulik / Terver

Le ministre de l’Education Xavier Darcos a débuté une "vaste concertation" sur la réforme du lycée qui prendra plusieurs semaines et aura lieu tant au niveau national que local, a-t-on assuré lundi au ministère de l’Education nationale.

M. Darcos "a commencé à recevoir de manière informelle des leaders syndicaux" et ceci "va se poursuivre toute la semaine et la semaine prochaine", dans le but de "poser un constat indiscutable sur les améliorations qu’il est nécessaire d’apporter au lycée général et technologique".

"La plupart des rendez-vous des semaines à venir" concernera la réforme du lycée, le ministre rencontrant aussi dès mardi le recteur chargé de piloter cette réforme, Jean-Paul de Gaudemar, précise-t-on au ministère.

La consultation concernera aussi les acteurs de la société civile et la base de départ "demeure les points de convergences, d’objectifs et les principes directeurs de la réforme signés avec les syndicats et les organisations lycéennes en juin et juillet dernier".

"L’idée est de partager ces points de convergences avec un maximum d’acteurs", à savoir syndicats, organisations lycéennes, Conseil national de la vie lycéenne (CNVL), parents d’élèves, associations familiales, élus, organisations d’élus, détaille-t-on au ministère.

Cette concertation sera également conduite au niveau académique par les recteurs et inspecteurs d’académie, et même dans les lycées "où se tiendront des réunions du CVL (Conseil de la vie lycéenne) sur le sujet". Cette concertation locale fera l’objet de "synthèses régulières".

Toutefois, l’Union nationale lycéenne (UNL) a déploré samedi que M. Darcos n’ait encore prévu aucune rencontre avec les organisations lycéennes.

Xavier Darcos a décidé le 15 décembre en accord avec Nicolas Sarkozy de reporter d’un an la réforme de la seconde, dont la mise en place était prévue à la rentrée 2009, face à la grogne croissante dans les lycées et compte tenu du contexte général de crise, de malaise de la jeunesse et de révoltes en Grèce.

Les organisations lycéennes n’ont pas arrêté leurs mobilisations pour autant, au contraire, et elles réclament désormais explicitement le retrait des suppressions de postes d’enseignants, dont 13.500 sont prévues au budget 2009.

Interrogé sur un éventuel moratoire sur ces suppressions compte tenu notamment de la crise en cours, le ministère répond que "les non renouvellements de départs en retraite ont été votés par la Nation (Assemblée et Sénat) à l’occasion du vote du budget de l’Etat".

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162411

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 6