SPIEN

France : 400.000 apprentis, une filière en quête d’une meilleure image.

samedi 4 octobre 2008 par SPIEN - Matulik / Terver

La France compte plus de 400.000 apprentis, mais cette filière de formation, souvent gage d’un accès facilité à l’emploi, souffre encore d’une image dévalorisée.

Il y avait 407.809 apprentis en 2006-2007, contre 293.512 en 1995-1996, selon le ministère de l’Education nationale.

Si trois apprentis sur cinq (235.391) préparent un diplôme de second cycle court, surtout un CAP, on compte des apprentis à chaque niveau (91.951 pour préparer un brevet professionnel ou le bac pro, 50.316 un BTS, 16.461 une licence (professionnelle), 13.690 un diplôme d’ingénieur ou mastère).

Les filles ne représentent que 30% des apprentis.

Les effectifs les plus importants se concentrent dans les industries mécaniques, de transformation, le génie civil et la construction. L’apprentissage est fortement développé dans le sud et en Ile-de-France.

En mars, Nicolas Sarkozy avait déclaré que l’apprentissage donne "une garantie à 100% d’avoir un emploi".

"Il vaut mieux être un apprenti qui réussit, qui trouve un emploi, qu’être un étudiant dans une filière entre guillemets +intellectuelle+ où, à l’arrivée, il y a du chômage", avait-il dit.

En France, "même si depuis quelques années, les pouvoirs publics ont tenté de revaloriser l’image de l’apprentissage, celui-ci souffre parfois toujours de déconsidération", a noté mi-septembre le secrétaire d’Etat au Commerce et à l’Artisanat Hervé Novelli.

L’essor de l’apprentissage était l’une des priorités du plan de Cohésion sociale de 2005, le ministre de l’Emploi d’alors, Jean-Louis Borloo, considérant que c’était un outil majeur pour réduire le chômage des moins de 25 ans et visant 500.000 apprentis d’ici 2009.

Dans un récent rapport, le secrétaire d’Etat à la Prospective Eric Besson a aussi appellé à développer l’apprentissage car "le taux d’emploi des apprentis est très supérieur à celui des lycéens : 64% contre 49%" en 2007.

La Cour des Comptes, dans un rapport mercredi, a critiqué le manque de coordination entre les deux dispositifs de formation professionnelle initiales (lycées professionnels et apprentissage), et surtout souligné la reproduction des inégalités : 43% des apprentis sont des enfants d’ouvriers et 5% des enfants de cadres.

Source : www.vousnousils.fr


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 165414

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 56