SPIEN

Elèves en difficulté : 22% ne comprennent pas ce qu’on leur demande en classe (étude).

mercredi 24 septembre 2008 par SPIEN - Matulik / Terver

Plus d’un élève en difficulté scolaire sur cinq, à l’école élémentaire ou au collège, ne comprend pas ce qu’on lui demande de faire à l’école, selon un baromètre réalisé par le cabinet d’études "Trajectoires-réflex" pour l’Afev (étudiants bénévoles), publié mercredi.

A la question "en classe, est-ce que tu comprends toujours ce que l’on te demande de faire ?", seulement 15 % des élèves interrogés répondent "toujours", 63% "pas certaines fois" et 22% "souvent, je ne comprends pas", selon ce baromètre mis en place, pour la première fois, dans le cadre de la "journée du refus de l’échec scolaire" mercredi.

Près de 30% des élèves interrogés "ne lèvent jamais" ou "pas très souvent le doigt en classe". Parmi eux, 56% l’expliquent par "la peur de se tromper ou la méconnaissance des réponses", selon l’étude.

26% des élèves en difficulté disent faire "beaucoup" de fautes d’orthographe (plus de 10) et 41% "un peu" (moins de 10).

A la question "tes parents te demandent-ils comment s’est passée ta journée à l’école/au collège ?", 15% répondent "non, jamais" et 43% "oui, quelquefois".

En outre, 61% des élèves déclarent que leurs parents leur demandent "tous les jours" s’ils ont des leçons ou devoirs à faire, mais seuls 22% affirment qu’ils les aident pour leurs devoirs.

Un tiers des élèves interrogés disent qu’ils s’ennuient souvent, voire tout le temps à l’école.

Autre enseignement : 75% des élèves interrogés ne pratiquent pas une activité culturelle ou artistique en dehors de l’école, mais 33% font du sport en club.

Plus d’un tiers dit ne "jamais lire ou rarement un livre à la maison".

Par ailleurs, 42% des élèves interrogés ne prennent pas ou rarement un petit déjeuner le matin avant la journée scolaire. 20% des jeunes sondés disent se coucher après 22H00.

Cette enquête, publiée dans Le Parisien, a été réalisée par questionnaire, en face à face, par des étudiants de l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), auprès d’environ 700 enfants du CP à la 3ème en difficultés scolaires et recevant du soutien bénévole.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162473

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 7