SPIEN

L’UNL : "la réforme du lycée ne part pas dans les conditions optimales".

jeudi 18 septembre 2008 par SPIEN - Matulik / Terver

L’Union nationale des lycéens (UNL) estime que la réforme du lycée, telle qu’elle était engagée par le gouvernement, "ne partait pas dans les conditions optimales", a déclaré jeudi son président Florian Lecoultre à l’AFP à l’issue d’une rencontre avec Xavier Darcos.

"Alors que la réforme du lycée est une occasion historique de changer le lycée, de nombreux éléments nous font penser que ça ne va pas se passer comme ça. La réforme ne part pas dans les conditions optimales", a affirmé Florian Lecoultre.

La réforme du lycée est l’un des chantiers principaux de l’année : l’objectif du gouvernement est d’installer une nouvelle classe de seconde à la rentrée 2009, une nouvelle première en 2010 et une nouvelle terminale en 2011.

Pour cela, le ministre de l’Education a chargé le recteur d’Aix-Marseille, Jean-Paul de Gaudemar, de définir son contenu en discutant avec les syndicats.

"Le ministre nous a confirmé qu’il fallait absolument faire cette réforme pour septembre 2009", a ajouté le responsable de l’UNL.

Dès lors, "le calendrier des discussions ne laisse pas la place à l’approfondissement de certains sujets, comme l’autonomie, l’orientation, la pédagogie", a-t-il regretté.

En outre, "nous voulions éclaircir des zones d’ombres", par exemple l’idée d’une "semestrialisation" des études, de "parcours de découverte en seconde" etc., or "le ministre n’a pas pu nous fournir de concret", a-t-il ajouté.

"Cette rencontre n’a pas servi à grand chose et n’a pas répondu aux questions et inquiétudes des lycéens", a-t-il conclu.

Dans un communiqué, la deuxième organisation lycéenne, la Fidl, également reçue par Xavier Darcos jeudi en fin d’après-midi, a affirmé que "le ministre met la charrue avant les boeufs sur tout ce qui concerne la réforme du lycée, et ne porte pas de projet global sur ce que doit être le lycée de demain".

"Une réforme du lycée à la hauteur des attentes des lycéens et du monde éducatif ne peut pas intervenir dans un climat de restriction budgétaire", a-t-elle ajouté.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162386

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 8