SPIEN

Bac pro 3 ans : les syndicats trouvent un terrain d’accord avec le ministère.

samedi 10 mai 2008 par SPIEN - Matulik / Terver

Après 3 mois de discussion, la majorité des syndicats signataires sur la revalorisation de la voie professionnelle ont trouvé un terrain d’entente avec le ministère. Seul le Snalc-CSEN a refusé de signer le relevé de conclusions présenté mercredi dernier, au contraire du SNETAA, du SE-UNSA et du SGEN-CFDT. Concrètement le bac pro en 3 ans sera bien généralisé à la rentrée 2009, tandis que le BEP est conservé. Après une seconde professionnelle plus généraliste, tous les élèves devront obtenir leur BEP avant de passer en terminale professionnelle. Les programmes et la répartition entre contrôle en cours de formation et examens finaux du BEP devront être discutés. Afin de s’assurer que les élèves sortent du lycée pro avec un diplôme en poche, le ministère va également ouvrir à la rentrée prochaine 4000 places supplémentaires de CAP et institutionnaliser une passerelle entre CAP et Bac pro : un titulaire du CAP pourra entrer en 1ère pro, obtenir un BEP, puis préparer son bac pro. Le relevé de conclusions prévoit aussi l’implantation de BTS dans les lycées professionnels afin de faciliter l’accès à l’enseignement supérieur et d’améliorer leur réussite. Enfin, pour aider les élèves en difficulté l’effort sera porté sur l’individualisation de l’enseignement, avec des modules de remédiation, plus de travail sur projet et par petits groupes. Les enseignants doivent en contre-partie bénéficier d’une formation. « Une reconnaissance spécifique des professeurs de lycées professionnels » est également prévue, sans détailler la forme quelle pourrait prendre.

Source des informations : le lettre de l’éducation


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 159906

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 9