SPIEN

Les propositions du rapport Pochard sur les enseignants.

mardi 5 février 2008 par SPIEN - Matulik / Terver

Le rapport définitif de la commission Pochard sur l’évolution du métier d’enseignant aborde de front plusieurs tabous de l’Education nationale, comme la polyvalence des enseignants, le réaménagement de leur temps de travail ou l’autonomie des établissements.

POLYVALENCE : développer la "bivalence dans le second degré", c’est-à-dire former des professeurs à l’enseignement de deux matières en 6e-5e. Déjà tentée en 2007, à la faveur de deux décrets aujourd’hui abrogés, cette bivalence avait été frontalement refusée par l’ensemble de la profession.

MISSIONS ET TEMPS DE TRAVAIL : Aujourd’hui calculé sur le seul temps passé devant les élèves, le temps de travail doit tenir compte des "activités complémentaires" effectuées par les enseignants (travail en équipe, relations avec les parents, suivi des élèves, etc.). La commission suggère de distinguer "heures obligatoires" et "heures facultatives" et pour le secondaire envisage une "annualisation" du temps de travail. Les mêmes éphémères décrets prévoyaient d’allonger le temps de travail de certains enseignants, provoquant la même levée de bouclier.

AUTONOMIE DES ETABLISSEMENTS : "Le pilotage des 8.000 établissements du second degré et des 55.000 écoles primaires est essentiellement fondé sur des normes nationales", déplore la commission. Elle suggère de renforcer l’autonomie des établissements, écoles comprises, malgré le constat d’une idée "redoutée".

EVALUATION : La commission donne sa "préférence pour un regard croisé du chef d’établissement et de l’inspecteur avec une répartition possible des rôles selon l’objet de l’appréciation". Elle suggère en outre une "reconnaissance de la performance".

JEUNES PROFS : leur attribuer une "dotation substantielle" pour s’équiper en informatique ou procéder à une "accélération de la progression de leur rémunération". Elle souhaite également un ciblage de postes réservés aux jeunes enseignants.

SALAIRES : Donner une prime indemnitaire pour les tâches complémentaires définies comme indispensables, offrir des heures supplémentaires pour les autres tâches ou enfin deux mois de salaire de plus pour ceux qui accepteraient d’effectuer 22 heures d’enseignement (18 heures aujourd’hui).

RECRUTEMENT : simplifier ou fusionner les concours existants. Autre piste : un "changement de système", avec une "formation disciplinaire et professionnelle" simultanée en master (bac +5) puis un recrutement "par concours simplifiés" ou par "sélection", au niveau national ou académique.

Elle préconise également "la réactivation" d’une allocation "pour les jeunes de milieux défavorisés".

CARRIERES : "un bilan de compétences" une fois dans la carrière.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 159906

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 13