SPIEN

Lycée : les idées de réforme de l’inspection générale.

lundi 14 janvier 2008 par SPIEN - Matulik / Terver

La réforme du lycée est un chantier prioritaire pour Xavier Darcos. Un document devrait être préparé pour le mois de mai suite à la commande effectuée Gilles de Robien alors qu’il était ministre

Xavier Darcos souhaite un lycée "plus moderne, réactif et autonome et surtout plus orienté vers l’après"… La réforme du lycée est en marche… Dans l’étude commandée par Gilles de Robien et consacrée plus particulièrement à la suprématie de la filière S, les inspections générales déplorent une filière trop élitiste mais qui ne dope pas vraiment l’accès aux filières scientifiques (un tiers des bacheliers S ne poursuivent pas leurs études supérieures dans ce domaine) malgré les réformes engagées depuis plus de trente ans.

Les auteurs de ce rapport ne préconisent "ni un renforcement de la spécialisation des trois séries générales ni une fusion de ces dernières qui conduirait à former de la même manière tous les élèves". La spécialisation plus tardive des élèves est avancée (en 1ère et en Terminale). Ainsi en seconde, le système actuel d’options, "à la fois illisible et hypocrite, qui préoriente plus les élèves qu’il ne les aide à se déterminer", serait remplacé par une "préparation au choix de leurs parcours" obligatoire et commune s’appuyant sur des activités de découverte", à mi chemin entre les Travaux Personnels Encadrés (TPE) et les Itinéraires De Découverte (IDD), à raison de trois heures de cours hebdomadaires.

En première et en terminale, l’idée serait de substituer à l’organisation en séries un "parcours de formation à dominantes, construit progressivement au fur et à mesure que se précise le projet personnel de l’élève". Les lycéens suivraient un tronc commun - les "fondamentaux" - et à coté, des "enseignements d’approfondissement", au poids "limité en 1ère" et prépondérant en Terminale". Choisis par l’élève en fonction de leur projet, ils comporteraient deux niveaux :"mineur (en nombre d’heures de cours) et majeur", avec la possibilité de "déboucher sur la constitution d’une dominante". Ces propositions des inspections générales donneraient lieu à des économies substantielles et pourraient largement inspirer Xavier Darcos à l’heure ou l’inspection des finances, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques le presse de trouver des marges d’économie.

Source des informations : la lettre de l’éducation