SPIEN

Cinq académies expérimentent une autre organisation du baccalauréat.

mercredi 5 décembre 2007 par SPIEN - Matulik / Terver

A Amiens, les responsables des examens de cinq académies (Aix-Marseille, Amiens, Besançon, Dijon et Lyon se sont réunis pour discuter des détails de l’expérimentation d’une organisation alternative du baccalauréat.

Pour répondre à ce défi le nombre de centres d’examen va augmenter pour permettre un déroulement des cours pour les classes qui ne passent pas d’examens jusqu’à fin Juin. Par exemple dans l’académie de Dijon le bas sera organisé dans 67 lycées contre 40 l’an dernier. Il est en de même dans l’académie d’Amiens qui passera de 40 à 70.

Ensuite, la surveillance des épreuves sera assurée par un pool de vacataires et les anciens de l’éducation nationale qui seront encadrés par des enseignants de Terminale.

Enfin, les recteurs vont demander aux chefs d’établissements de repousser les conseils de classe de seconde de la fin mai au 20 juin afin d’inciter les élèves à rester en cours. « Cela va entraîner des tensions sur le traitement des affectations dans les classes supérieures. Pour faciliter ce travail, nous comptons recourir à des vacataires pour saisir les données informatiques » prévoit la rectrice de l’académie de Besançon.

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162411

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 12