SPIEN

Malgré des effectifs en hausse, l’apprentissage souffre toujours d’une mauvaise image.

dimanche 4 mars 2007 par SPIEN - Matulik / Terver

Alors que les effectifs de l’apprentissage ne cessent d’augmenter (400 000 apprentis en 2006), la filière souffre roujours d’un déficit d’image. C’est la conclusion d’une enquête réalisée par le Credoc dans deux régions (Ile-de-France et PACA) auprès de 750 jeunes - collégiens de 3e, élèves de lycées professionnels en apprentissage et employés dans la restauration.

Selon le rapport, "l’apprentissage n’est pas perçu comme une voie vers la réussite". La raison évoquée : "Les jeunes sondés, notamment ceux de 3e, associent essentiellement l’apprentissage aux métiers ouvriers". Beaucoup ignorent que la filière permet d’accéder directement à des diplômes supérieurs. De plus, comme le notent les auteurs de l’enquête, "seul un élève sur dix estime que l’apprentissage lui offrira les meilleurs chances d’obtenir un diplôme". Pourtant les apprentis interrogés rencontrent moins de difficultés dans les entreprises et déclarent plus souvent "avoir l’occasion de prendre des initiatives et de mettre en oeuvre leurs propres idées". La majorité d’entre-eux se plaignent néanmoins des conditions de travail difficiles. Plus des deux tiers se dident "surchargés" particulièrement dans le secteur de l’hôtellerie, et estimemnt que leur rémunération ne correspond pas au travail fourni.

Source : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162530

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 6