SPIEN

Concours enseignants : un texte prévoit des épreuves plus professionnelles

jeudi 31 janvier 2013 par SPIEN - Matulik / Terver

Les concours de l’enseignement resteront-ils centrés sur les savoirs académiques ou seront-ils plus professionnels ? Un texte de cadrage, qui fait l’objet de discussions entre le ministre de l’éducation nationale et les syndicats et qui doit être décliné selon les disciplines, permet d’en percevoir la future nature. Selon ce document de travail, intitulé « maquette générique - concours enseignants 2014 », l’architecture globale des concours ne changerait pas : ils comprendraient deux épreuves écrites d’admissibilité et deux épreuves orales d’admission. Mais les compétences professionnelles des candidats seraient davantage évaluées, notamment la connaissance, « à un premier niveau de maîtrise, des procédés didactiques courants mis en œuvre dans un contexte professionnel réel ». Placés en fin de master 1, les concours seraient « inscrits dans un cursus de professionnalisation progressive des candidats », tout en tenant compte du fait que ce parcours « n’est pas encore arrivé à son terme », indique le texte. Les épreuves écrites viseraient surtout à mesurer la maîtrise des savoirs disciplinaires. Mais les oraux - qui compteraient pour deux tiers des coefficients - prendraient la forme d’une « présentation d’une activité professionnelle » et d’un « entretien à partir d’un dossier » servant de « support à une discussion sur un projet professionnel ». L’enjeu de la redéfinition du contenu des concours est important : ce sont eux qui détermineront la maquette des masters et garantiront ainsi le caractère professionnel ou non de la formation.

Source : la lettre de l’éducation


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 160422

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 48