SPIEN

Rythmes scolaires : "avec Peillon, l’Histoire s’écrit à reculons"

jeudi 31 janvier 2013 par SPIEN - Matulik / Terver

Le Parti de gauche (PG) a estimé lundi qu’"avec Peillon, l’Histoire s’écrit à recu­lons", après la publi­ca­tion samedi au Journal offi­ciel de l’instauration de la semaine des quatre jours et demi à l’école primaire.

Le décret sur les rythmes sco­laires, publié samedi au JO, enté­rine le retour à la semaine de 4,5 jours en pri­maire à la ren­trée 2013, avec pos­si­bi­lité de déro­ga­tions pour le choix du samedi matin et pour un report à la ren­trée 2014.

Les com­munes doivent se déter­mi­ner avant fin mars pour une mise en oeuvre à la ren­trée 2013 ou 2014.

Selon le PG, "jusqu’au samedi 26 jan­vier 2013, en France, l’école publique était laïque, gra­tuite et obli­ga­toire. Mais au détour de la publi­ca­tion au Journal offi­ciel du décret ins­tau­rant la semaine de 4,5 jours à l’école pri­maire, Vincent Peillon vient de signer la fin de la gra­tuité et de ce fait de l’obligation scolaire".

"Le carac­tère gra­tuit ou payant des acti­vi­tés péri­sco­laires issues de la réforme des rythmes dépen­dra des col­lec­ti­vi­tés locales, et elles ne seront obli­ga­toires ni pour les enfants et les parents, ni pour les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales. Les enfants nés au mau­vais endroit ou qui ne paye­ront pas seront donc mis à la porte de l’école !", ajoute le com­mu­ni­qué du parti de Jean-Luc Mélenchon.

"Vincent Peillon nous ramène à l’âge de pierre de l’ancien régime en termes d’instruction publique", pour­suit le PG, pour qui "l’école doit se faire à l’école, elle est obli­ga­toire par­tout, pour tous les élèves et gratuitement".

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 159906

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 9