SPIEN

Débat Sarkozy - Hollande : la question du primaire divise...

jeudi 3 mai 2012 par SPIEN - Matulik / Terver

Nicolas Sarkozy et François Hollande se sont affron­tés mer­credi soir sur les moyens de l’éducation et en par­ti­cu­lier sur le nombre d’enseignants enca­drant les élèves à l’école pri­maire, élément impor­tant de lutte contre l’échec scolaire.

"Le taux d’encadrement dans le pri­maire est le plus bas de l’OCDE : nous avons perdu l’attractivité de l’école mater­nelle", a déploré M. Hollande qui a fait du pri­maire sa "prio­rité" pour aider les élèves les plus en difficulté.

Un chiffre contesté par M. Sarkozy. "Entre 1990 et 2011, il y a eu 540.000 enfants en moins dans l’Education natio­nale. Le nombre de pro­fes­seurs a aug­menté de 34.000", a-t-il dit.

"Nous avons le taux d’encadrement le plus élevé de l’OCDE", a-t-il conclu, en citant un chiffre de 23 élèves par classe dans le primaire.

Selon les chiffres de l’OCDE (2009), le nombre d’élèves par ensei­gnant dans le pri­maire est 19,7 en France, pour une moyenne de 16 dans les pays de l’OCDE. Les Etats-Unis se situent à 14,8. Derrière la France, on trouve le Royaume-Uni (19,9), le Chili (22,4), la Corée (22,5), la Turquie (22,9) et le Mexique (28).

Toujours selon l’OCDE, le nombre d’élèves par classe est de 22,7 en France, et de 21,4 pour la moyenne des pays membres.

M. Hollande a réaf­firmé sa pro­messe de créer 60.000 postes dans l’éducation natio­nale pen­dant le quin­quen­nat. "Oui, il y aura 12.000 créa­tions de postes (par an). Ca repré­sente 500 mil­lions d’euros par an et à la fin (du quin­quen­nat) un peu moins de deux mil­liards d’euros. Le chiffre n’est pas contesté", a-t-il ajouté.

"Moi je pro­tège les enfants de la République, vous vous pro­té­gez les plus pri­vi­lé­giés, c’est votre droit", a lancé M. Hollande.

"Tout n’est pas une ques­tion de postes", "il n’y a abso­lu­ment pas besoin de 61.000 postes de plus", a répli­qué M. Sarkozy, ajou­tant : "Vous serez inca­pable de trou­ver des économies".

Au total, entre 2007 et 2012, envi­ron 80.000 postes auront été sup­pri­més selon la règle du non rem­pla­ce­ment d’un fonc­tion­naire sur deux par­tant à la retraite à l’exception nou­velle du pri­maire à par­tir de la ren­trée 2013.

Selon le prin­ci­pal syn­di­cat du pri­maire Snuipp, entre 2008 et 2012, près d’un tiers de l’effectif total des ensei­gnants Rased spé­cia­li­sés dans la lutte contre l’échec sco­laire a été supprimé.

"Vous dites que j’ai sup­primé les +Rased+, faux, archi­faux", s’est défendu M. Sarkozy. "Mais je consi­dère qu’il faut main­te­nant don­ner du temps aux adultes pour pou­voir s’occuper des enfants", a-t-il dit.

"Si on veut aug­men­ter la rému­né­ra­tion des ensei­gnants, il faut dimi­nuer leur nombre", a dit M. Sarkozy qui pro­pose aux ensei­gnants volon­taires de tra­vailler davan­tage en contre­par­tie d’une hausse de 500 euros de leur rému­né­ra­tion par mois.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 159803

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pensées politiques pour la présidentielle...   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 4