SPIEN

Le ministère de l’Education veut "refonder" l’enseignement de l’orthographe.

vendredi 20 avril 2012 par SPIEN - Matulik / Terver

e minis­tère de l’Education natio­nale veut "refon­der" l’enseignement de l’orthographe à l’école de moins en moins maî­tri­sée par les élèves, et va envoyer aux ensei­gnants une cir­cu­laire pour les accom­pa­gner dans la péda­go­gie, selon un com­mu­ni­qué publié lundi.

En matière d’orthographe, "les résul­tats des élèves depuis 30 ans ne sont pas satis­fai­sants", rap­pelle le ministère.

"Diverses évalua­tions montrent un effri­te­ment lent et pro­gres­sif des com­pé­tences ortho­gra­phiques. La maî­trise de l’orthographe d’usage régresse depuis vingt ans, mais plus encore l’usage cor­rect de la conju­gai­son des verbes et la mise en oeuvre des accords", ajoute-t-il.

Le minis­tère veut ainsi "recen­trer l’activité péda­go­gique des pro­fes­seurs des écoles sur un ensei­gne­ment expli­cite, struc­turé" et "progressif".

L’orthographe "doit s’apprendre à par­tir de notions claires ayant leurs propres règles per­met­tant aux élèves de mieux com­prendre et de rédi­ger des écrits" et elle "doit s’enseigner de manière com­plé­men­taire à la gram­maire et au voca­bu­laire", poursuit-il.

Une cir­cu­laire, adres­sée "dans les pro­chains jours, à tous les ensei­gnants des écoles pri­maires" défi­nira "les prin­cipes clés pour favo­ri­ser cet enseignement".

Cette cir­cu­laire est "accom­pa­gnée par la dif­fu­sion à tous les ensei­gnants de cycle 3 (CE2-CM1-CM2) d’une pla­quette d’orientations péda­go­giques qui détaille la place de l’orthographe dans la maî­trise de la langue, les orien­ta­tions péda­go­giques qui en découlent et des exemples d’exercices types per­met­tant aux élèves une meilleure assi­mi­la­tion de l’orthographe".

Le minis­tère rap­pelle qu’une étude, réa­li­sée par la direc­tion des études du minis­tère (Depp) sur "les per­for­mances des élèves de CM2 à vingt ans d’intervalle 1987–2007, a per­mis de consta­ter que le niveau de com­pé­tence des élèves en ortho­graphe est en baisse significative".

"La même dic­tée d’un texte d’une dizaine de lignes a été pro­po­sée aux élèves de 1987 et de 2007. Le nombre d’erreurs a aug­menté en moyenne de 10,7 en 1987 à 14,7 en 2007. Le pour­cen­tage d’élèves qui fai­saient plus de quinze erreurs était de 26 % en 1987, il est aujourd’hui de 46 %. Ce sont prin­ci­pa­le­ment les erreurs gram­ma­ti­cales qui ont aug­menté de 7 en moyenne en 1987 à onze en 2007".

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 163433

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 67