SPIEN

"Moins d’enseignants, mieux payés" : seuls un quart des Français approuvent (sondage).

lundi 5 mars 2012 par SPIEN - Matulik / Terver

La pro­po­si­tion de Nicolas Sarkozy d’avoir des ensei­gnants moins nom­breux mais mieux payés ne recueille la faveur que de 26% des Français, tan­dis que 70% pré­fè­re­raient avoir davan­tage d’enseignants, selon un son­dage CSA/Les Echos publié jeudi.

Environ 4% des per­sonnes inter­ro­gées n’ont pas d’opinion, selon ce son­dage réa­lisé par télé­phone les 28 et 29 février auprès d’un échan­tillon de 998 personnes.

Selon la proxi­mité poli­tique, la pro­po­si­tion de Nicolas Sarkozy n’est approu­vée que par 15% des sym­pa­thi­sants de gauche, 21% des sym­pa­thi­sants de LO-NPA, 26% des sym­pa­thi­sants du FN et 28% des sym­pa­thi­sants du Modem.

Les sym­pa­thi­sants de droite sont par­ta­gés : 46% sont favo­rables à "moins d’enseignants mais mieux payés" et 51% à "avoir davan­tage d’enseignants, quel que soit leur niveau de salaire". Trois pour cent ne se pro­noncent pas.

Le président-candidat Nicolas Sarkozy a estimé mardi lors de son mee­ting sur l’éducation à Montpellier que "les ensei­gnants sont mal payés, parce qu’ils sont trop nom­breux". "Je fais le choix de moins d’enseignants, mieux rému­né­rés", a-t-il ajouté.

Pour lut­ter contre "la pau­pé­ri­sa­tion" de la pro­fes­sion, il a pro­posé que "tout ensei­gnant qui vou­dra tra­vailler davan­tage pourra le faire avec 26h de pré­sence dans l’établissement au lieu de 18h de cours aujourd’hui, avec en contre­par­tie une aug­men­ta­tion de son trai­te­ment de 25%, soit près de 500 euros par mois", dans le secon­daire où les sup­pres­sions de postes se poursuivront.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 163433

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 67