SPIEN

Petite enfance : le CAS dresse un bilan mitigé des dispositifs d’accueil.

lundi 5 mars 2012 par SPIEN - Matulik / Terver

Le Centre d’analyse stratégique (CAS) a publié, le 10 janvier, une étude intitulée « Quel avenir pour l’accueil des jeunes enfants ? » A l’heure où la scolarisation précoce s’éteint (11,5% des enfants de moins de 3 ans sont scolarisés cette année), ce sujet devient crucial. L’institution d’expertise placée auprès du premier ministre observe que 43% des enfants de moins de 3 ans fréquentent des services d’accueil pour un minimum de 30 heures par semaine. Une formule onéreuse pour les parents, puisque « lorsque les deux parents travaillent et gagnent au total environ 50% de plus que le salaire moyen, le coût net moyen des services de garde, après déduction des prestations monétaires et aides fiscales, est de 9% du revenu net de la famille en France, contre 14% dans la moyenne des pays de l’OCDE ». Par ces temps de finances publiques très serrées, le CAS préconise de mettre l’accent sur les assistants maternels, plus que sur les modes de garde collectifs, et notamment de développer leur formation continue pour créer de vraies carrières d’assistants maternels. Figure également dans cette étude l’idée de définir des schémas départementaux de l’offre d’accueil. De quoi accroître le taux de couverture théorique en places de crèche, qui est de 48,7 places pour 100 enfants de moins de 3 ans. L’étude chiffre aussi les dépenses consacrées à l’accueil des enfants de moins de 3 ans à 0,4% du PIB. La France se classe donc derrière le Danemark (0,8%), la Finlande et la Norvège (0,7%) ou encore la Suède (0,6%).

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 159906

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 13