SPIEN

« Cours le matin, sport l’après-midi » : les effets restent à démontrer

lundi 5 mars 2012 par SPIEN - Matulik / Terver

La Direction de l’évaluation, de la performance et de la prospective (DEPP) du ministère de l’éducation nationale s’est attachée à répondre à cette question dans une Note d’information publiée fin décembre. L’expérience, qui a bénéficié à 7 000 élèves de 120 collèges et lycées l’an dernier, et à 15 000 jeunes de 210 établissements depuis la rentrée dernière, vise officiellement à « contribuer, par une pratique régulière, à la réussite des élèves ainsi qu’à l’amélioration de leur bien-être et de leur santé ». Elle a pris la forme de 2 heures 30 de pratique sportive et de 2 heures de pratique culturelle supplémentaires par semaine. Mais pour l’heure, peu d’effets ont pu être observés.

Si les élèves sont sensibles au fait de progresser dans une discipline sportive et apprécient de participer aux entraînements, aucune influence notable n’a été mesurée sur leur ponctualité, leurs absences et les sanctions qu’ils peuvent encourir.

Pas d’impact, non plus, sur leurs capacités de concentration, d’attention, de mémorisation et d’effort. « La convergence d’aspects positifs dans les réponses [des élèves] témoigne d’une amélioration de leur bien-être, de leur sociabilité et de leur sentiment d’autonomie », reconnaît toutefois la DEPP. Invité de i-télé le 13 janvier, le ministre Luc Chatel avait pourtant évoqué « deux faits saillants : une baisse de l’absentéisme et une amélioration des résultats scolaires des élèves ». Selon la DEPP, cela reste à démontrer.

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 159928

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 41