SPIEN

Immolation : un geste qui "témoigne" de la difficulté de la mission enseignante, selon ses collèges.

lundi 17 octobre 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

Les col­lègues de la pro­fes­seure qui a tenté de s’immoler par le feu jeudi matin, dans la cour du lycée Jean-Moulin, à Béziers (Hérault), ont fait part ven­dredi de leur "soli­da­rité", esti­mant que cet "acte sym­bo­lique" témoi­gnait de leur "dif­fi­culté à accom­plir leur mission".

"Hier (jeudi, NDLR), une ensei­gnante a choisi de s’immoler dans la cour du lycée à l’heure de la récréa­tion. Cet acte sym­bo­lique nous bou­le­verse et nous inter­roge tous", ont déclaré les 280 pro­fes­seurs de l’établissement dans un com­mu­ni­qué lu à l’AFP par Nicolas Mendez, pro­fes­seur de mathé­ma­tiques, comme la victime.

"Son geste appelle à la soli­da­rité de l’ensemble des per­son­nels et témoigne de notre dif­fi­culté à accom­plir notre mis­sion. Nous atten­dons donc l’engagement res­pon­sable de nos auto­ri­tés. Nous pen­sons très fort à Lise", disent-ils.

"Nous sommes cho­qués et révol­tés par les infor­ma­tions erro­nées, voire ten­dan­cieuses, avan­cées à l’égard de notre chère col­lègue, ensei­gnante com­pé­tente, conscien­cieuse et cou­ra­geuse", ajoutent ses col­lègues, évoquant des débrayages en cours dans cer­tains lycées du département.

Les pro­fes­seurs ont lu ce mes­sage à la mi-journée devant les grilles du lycée, encore sous le choc.

L’enseignante de 44 ans, brû­lée au troi­sième degré, don­nait des cours depuis 10 ans dans ce grand lycée de 3.000 élèves et 280 ensei­gnants, deuxième cité sco­laire du Languedoc-Roussillon.

Selon plu­sieurs témoins, elle a annulé le cours qu’elle devait don­ner entre 09h00 et 10h00. Puis, peu avant la récréa­tion, elle s’est pla­cée sous le préau et s’est s’aspergée d’essence très cal­me­ment avant d’y mettre le feu et d’avancer dans la cour sous les yeux des élèves.

Elle était ven­dredi dans un état "tou­jours très pré­oc­cu­pant", selon le rec­teur de l’académie Christian Philip.

L’établissement a rou­vert ses portes ven­dredi matin, mais les cours n’ont pas repris. La cel­lule de sou­tien psy­cho­lo­gique, mise en place jeudi immé­dia­te­ment après le drame, fonc­tion­nera jusqu’à mardi.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 160422

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 20