SPIEN

Deux Français sur trois estiment que l’école fonctionne mal.

vendredi 16 septembre 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

Près de deux Français sur trois (64%) estiment que l’école "fonc­tionne mal" en France, soit 24 points de plus qu’en 2007, et 60% que l’école ne garan­tit pas l’égalité des chances, selon un son­dage Ipsos pour le maga­zine L’Histoire rendu public jeudi.

"L’enseignement fonc­tionne mal" pour 64% des son­dés (54% "assez mal", 10% "très mal"). "C’est la pre­mière fois que l’école subit un tel désa­veu", com­mente l’historien Philippe Joutard dans un numéro spé­cial Marianne/L’Histoire sur "L’école de la République" à paraître samedi.

M. Joutard rap­pelle qu’à la même ques­tion posée dans des enquêtes de 1996 et 2007, les réponses néga­tives n’atteignaient alors que 40%.

Selon le son­dage, 49% des Français estiment que la maî­trise de la langue est le prin­ci­pal pro­blème auquel il faut s’attaquer, devant la dis­ci­pline (42%), la sécu­rité (27%) ou encore le nombre insuf­fi­sant d’enseignants (26%).

54% jugent que l’école en France fait "moins bien qu’ailleurs", 62% ne font pas confiance au col­lège mais 86% plé­bis­citent la mater­nelle et 66% conti­nuent de faire confiance à l’école élémentaire.

Sur les douze mis­sions que devrait rem­plir l’école pro­po­sées dans le son­dage, onze sont plé­bis­ci­tées par plus de huit Français sur dix, avec en tête acqué­rir des savoirs de base (97%), apprendre à vivre avec les autres (94%) et pré­pa­rer à la vie pro­fes­sion­nelle (93%).

"Une seule excep­tion et l’une des grandes sur­prises de ce son­dage : la sélec­tion des meilleurs est reje­tée mas­si­ve­ment" (à 64%) comme devant être une mis­sion impor­tante, écrit M. Joutard.

"Le rejet est plus mas­sif chez les moins de 40 ans, chez les per­sonnes de sen­si­bi­lité de gauche et, sans sur­prise, chez les ouvriers et les agri­cul­teurs. Seuls les sym­pa­thi­sants du FN y sont favo­rables à 53%, sui­vis de ceux de l’UMP à 48% et, dans une moindre mesure, les plus de 60 ans et les retrai­tés", détaille-t-il.

Enfin, 64% des Français encou­ra­ge­raient leur enfant à deve­nir ensei­gnant, ce qui montre "que nos conci­toyens res­pectent le corps ensei­gnant et conti­nuent des­pé­rer en lui, cest la don­née la plus posi­tive du son­dage", com­mente dans le numéro spé­cial Bruno Racine, pré­sident du Haut Conseil de lédu­ca­tion (HCE).

Enquête réa­li­sée du 21 au 27 juillet par inter­net auprès de 1.000 per­sonnes consti­tuant un échan­tillon repré­sen­ta­tif de la popu­la­tion fran­çaise âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 163433

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 66