SPIEN

Un collectif de Seine-Saint-Denis propose un débat sur l’éducation.

lundi 13 juin 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

« L’éducation nationale n’est plus une priorité, nous demandons qu’elle le redevienne ». Tel est l’appel lancé par un collectif de parents et d’enseignants de Seine Saint Denis pour qui « c’’est toute l’éducation nationale, de la maternelle à l’université, qui est en crise. » Après de nombreuses actions dans le département, notamment la récente occupation de l’école Jean-Jaurès d’Epinay sur Seine, le collectif veut désormais rassembler dans tout le pays. Des contacts avec les parents d’élèves de l’Aude, de Vendée ou du Limousin ont déjà été pris pour amplifier la mobilisation. » « Notre exigence est double, rapporte Rodolphe Ciulla, instituteur à Saint-Denis. Nous voulons que l’école publique ait les moyens de fonctionner. Et nous voulons être à l’origine du projet éducatif. ». La pétition qui circule au sein des associations de parents d’élèves comme des syndicats d’enseignants propose « un grand débat national » qui aurait lieu dans tous les établissements. « On aurait ensuite des réunions au niveau des départements puis à l’échelle nationale » envisage Mathieu Glaymann, l’un des parents de l’école d’Epinay.

A un an de l’élection présidentielle, le collectif veut faire de l’éducation un thème clé de la campagne. Le 4 mai, à la maison de la jeunesse de Saint-Denis, plusieurs leaders politiques leur ont donné raison. Le député socialiste de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone, mais aussi Eva Joly, candidate à la primaire d’Europe Ecologie – Les Verts ou Nathalie Arthaud chef de file de Lutte ouvrière, ont signé l’appel.

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 165919

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 83