SPIEN

Le ministère de l’éducation nationale lance une campagne de recrutement.

dimanche 12 juin 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

Tout en maintenant le principe du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, le ministère de l’éducation nationale a lancé, le 1er juin, une campagne de recrutement à la radio, dans la presse et sur Internet (d’un budget de 1,35 million d’euros), en vue d’embaucher 17 000 enseignants en 2011. « Il y a 33 000 départs à la retraite cette année, 16000 ne seront pas remplacés, 17000 donneront lieu à un recrutement » a annoncé le ministre, Luc Chatel, dans le Journal du dimanche (JDD), le 28 mai. Parmi les 17000 nouvelles recrues, 3000 seront professeurs des écoles, 8600 certifiés ou agrégés, a-t-il précisé. 17615 postes avaient été ouverts aux concours enseignants en 2010, 17390 en 2009. Un coup médiatique : le ministre veut donner l’impression qu’il se préoccupe de la crise aiguë du recrutement. Crise dont il est la cause ! Depuis une quinzaine de jours, Luc Chatel multiplie les signes d’apaisement face à la mobilisation de parents d’élèves, des syndicats d’enseignants et des élus locaux. Dans le JDD, il assurait que son objectif était qu’à la rentrée 2012, il y ait autant de classe (dans le primaire) qu’en 2011. Le 27 mai dans la Croix , il évoquait un « traitement différencié dans le primaire » . Une prise de position qui relève du faux semblant. Elle ne sonne pas la fin des suppressions de postes.

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162411

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 12