SPIEN

UNL : les lycéens professionnels ne doivent plus être des laissés pour compte.

lundi 16 mai 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

Les lycéens du syn­di­cat UNL lancent une cam­pagne en faveur des lycéens pro­fes­sion­nels qui "n’ont pas à être les lais­sés pour compte de l’Education", a annoncé Victor Colombani, pré­sident de l’UNL lors d’une confé­rence de presse.

"On est parti d’un constat alar­mant", a dit M. Colombani, en citant la réforme du "bac pro" qui doit se pré­pa­rer désor­mais en trois ans au lieu de quatre, la réforme des retraites qui "péna­lise" les jeunes, et les sup­pres­sions de postes.

"C’est plus qu’un ras-le-bol, car les condi­tions d’études et de stages pour les lycéens pro­fes­sion­nels sont de plus en plus dif­fi­ciles", a pour­suivi Victor Colombani, en ajou­tant que es lycées pro­fes­sion­nels souffrent en plus d’"une mau­vaise image".

L’ensemble des reven­di­ca­tions, por­tées par l’UNL mais aussi par plu­sieurs confé­dé­ra­tions syn­di­cales et orga­ni­sa­tions de l’éducation natio­nale ,sont des­ti­nées à "redon­ner valeur au lycée pro­fes­sion­nel et à don­ner de réels débou­chés aux jeunes".

Les reven­di­ca­tions figurent dans un "appel" consul­table sur le site "appelpourleslyceespro.fr".

Parmi celles-ci, Victor Colombani a cité des per­son­nels et des moyens finan­ciers sup­plé­men­taires, une poli­tique natio­nale pour ame­ner le maxi­mum de lycéens pro­fes­sion­nels au niveau bac, l’amélioration des condi­tions de recherche et d’application de stage. L’UNL pro­pose à ce sujet la "créa­tion de banques aca­dé­miques de stages" pour don­ner à tous la chance de trou­ver un stage.

L’appel réclame égale­ment le ver­se­ment aux lycéens sta­giaires d’une "somme mini­male de 30% du SMIC, au même titre que tout autre stage".

"Les lycéens sta­giaires sont sou­vent uti­li­sés à aller cher­cher les cafés, alors qu’ils contri­buent à la vie de l’entreprise", a fait valoir Victor Colombani.

L’UNL a égale­ment publié un "code du tra­vail des lycéennes et lycéens sta­giaires en voie pro­fes­sion­nelle" car ces der­niers "ne sont que très peu protégés".

"Concrètement, +l’enseignement+ apporté aux lycées de la voie pro­fes­sion­nelle se rap­proche bien trop sou­vent de l’exploitation", peut-on lire dans le pré­am­bule du docu­ment de 16 pages.

Il y a 718.680 lycéens pro­fes­sion­nels sur un total de 2.148.712 lycéens

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 163557

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 14