SPIEN

Luc Chatel nuance ses annonces sur l’apprentissage de l’anglais à 3 ans.

mercredi 23 février 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

Le 2 février, le ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel, a profité d’une visite au salon Expolangues , qui se tenait à Paris, pour préciser les modalités de l’enseignement de l’Anglais à 3 ans. Une mesure qu’il avait annoncée le 23 janvier sur Europe 1, alors même que les 1000 postes d’intervenants en langues étaient en train de disparaître au budget 2011. Revenant sur cette annonce, le ministre a éclairé deux points qui faisaient polémique. D’abord, il s’est rétracté sur la notion « d’enseignement », la remplaçant par une « sensibilisation ». Une nuance de taille qui induit que les programmes de 2007 ne seront pas forcément revus. Très controversé pour avoir lancé l’idée d’un développement de la pratique par les nouvelles technologies, le ministre s’est interrogé à haute voix sur l’idée de « solliciter l’intervention de professeurs d’anglais du secondaire ». Cette mesure semble plus viable que l’ordinateur, mais se heurte elle aussi aux réductions de postes qui font que les enseignants en langue ont plus souvent un emploi du temps complet, voire assurent des heures supplémentaires. Largement critiqué aussi pour avoir, dans son intervention radiophonique, réduit l’enseignement des langues vivantes à celui de l’Anglais, Luc Chatel a simplement rappelé à Expolangues que « cet apprentissage n’est ni limitatif ni exclusif des autres langues ».

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162411

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 6