SPIEN

Les "cordées de la réussite" ne bénéficient pas qu’à l’éducation prioritaire.

samedi 5 février 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

Les "cor­dées de la réus­site", par­te­na­riats cen­sés favo­ri­ser l’accès des élèves de quar­tiers défa­vo­ri­sés aux études supé­rieures, ne béné­fi­cient en fait pas seule­ment aux col­lèges et lycées de l’éducation prio­ri­taire, selon une enquête de l’Observatoire des zones prio­ri­taires (OZP).

"On ne s’y atten­dait pas, on a été sur­pris. Il y a en fait détour­ne­ment du dis­po­si­tif", a com­menté à l’AFP Marc Douaire, pré­sident de l’OZP, asso­cia­tion indé­pen­dante qui a réa­lisé l’enquête à par­tir des don­nées en ligne de six aca­dé­mies importantes.

Pour les lycées, seuls 45 des 167 qui sont en "cor­dée" dans ces aca­dé­mies sont en ter­ri­toire ou dis­po­si­tif prio­ri­taires, selon l’Observatoire. Pour les col­lèges, il y en a 49 sur 97 (51 %).

Pourtant, selon deux cir­cu­laires de 2009 et 2010, les établis­se­ments des cor­dées doivent bien rele­ver de l’éducation prio­ri­taire et/ou des 215 quar­tiers du plan "Espoir banlieues".

Les par­te­na­riats qu’ils nouent avec des établis­se­ments de l’enseignement supé­rieur consistent à repé­rer de bons élèves et leur appor­ter du sou­tien pour accé­der aux classes pré­pa­ra­toires et, à terme, aux grandes écoles.

"Les cor­dées étaient une des mesures emblé­ma­tiques du plan Espoir ban­lieues de Fadela Amara", l’ex-secrétaire d’Etat à la Ville, "et elles avaient eu une expo­si­tion média­tique favo­rable. Mais la réa­lité ne cor­res­pond pas à la com­mu­ni­ca­tion", selon M. Douaire.

Sur les rai­sons de la "non-application" des textes offi­ciels, l’OZP se demande si la volonté de trou­ver des élèves d’un cer­tain niveau sco­laire n’a pas joué en défa­veur des établis­se­ments les plus en difficulté.

Il estime aussi que, comme d’autres dis­po­si­tifs, les "cor­dées" relèvent d’une "poli­tique d’excellence qui vise à extraire les élèves de milieu modeste et +méri­tants+ de leur envi­ron­ne­ment sco­laire et social pour les aider à rejoindre l’élite sco­laire", plu­tôt que d’une "poli­tique de lutte contre la ségré­ga­tion sco­laire et sociale qui vise à amé­lio­rer les per­for­mances de tous les élèves rési­dant dans ces ter­ri­toires marginalisés".

Les six aca­dé­mies sur les­quelles porte l’étude sont Aix-Marseille, Besançon, Créteil, Lille, Nice et en par­tie Versailles (Val d’Oise). "Mis à part Lyon, on a l’essentiel de l’éducation prio­ri­taire", a assuré M. Douaire.

L’objectif des minis­tères de l’Enseignement supé­rieur et de la Ville est d’atteindre 300 cor­dées en 2011.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162530

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 6