SPIEN

Education : remous autour des suppressions de postes dans l’académie de Créteil.

vendredi 14 janvier 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

Les syn­di­cats d’enseignants de l’académie de Créteil, l’une des plus peu­plées et des plus sen­sibles de France, ont dénoncé jeudi l’ampleur des sup­pres­sions de postes d’enseigants pré­vues à la ren­trée qui risquent, selon eux, d’aggraver une situa­tion "très difficile".

Au total, 571 postes d’enseignants du pre­mier et second degré seront sup­pri­més à la ren­trée pro­chaine où 8.060 élèves sup­plé­men­taires seront atten­dus dans les trois dépar­te­ments de l’académie (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Seine-et-Marne), selon des chiffres du rectorat.

"Ces sup­pres­sions de postes mas­sives ne peuvent qu’aggraver une situa­tion déjà très dif­fi­cile", ont dit dans un com­mu­ni­qué com­mun quatre syn­di­cats après avoir boy­cotté une réunion avec le recteur.

Relevant que 40 postes étaient sup­pri­més en col­lège dans son dépar­te­ment, Claude Bartolone, pré­sident PS du conseil géné­ral de Seine-Saint-Denis, a dit à l’AFP qu’il s’agissait du "pire des cadeaux" pour les vingt ans de la poli­tique de la ville.

Rappelant que le contexte bud­gé­taire était "contraint", le rec­teur de l’académie a affirmé que la ren­trée se ferait dans "de bonnes conditions".

Lors d’une confé­rence de presse, William Marois s’est engagé à "main­te­nir les seuils de fer­me­ture et d’ouverture de classe" dans l’ensemble de l’académie et à "pré­ser­ver les condi­tions d’accueil" dans les dis­po­si­tifs des­ti­nés aux élèves les plus en dif­fi­culté (établis­se­ments Clair, Réseau ambi­tion réussite...)

"Cela montre bien notre volonté de conti­nuer à prendre en compte prio­ri­tai­re­ment les situa­tions des élèves qui sont les plus défa­vo­ri­sés", a déclaré M. Marois, ajou­tant que 52 places sup­plé­men­taires de CAP seraient ouvertes.

"Il ne faut pas dire qu’on néglige la Seine-Saint-Denis", a rétor­qué le rec­teur, affir­mant notam­ment que les classes de 30 élèves en seconde seraient pré­ser­vées dans le dépar­te­ment et que le nombre d’élèves l’année der­nière avait été moins élevé que prévu.

16.000 sup­pres­sions sont atten­dues cette année dans l’Education natio­nale dans l’ensemble de la France.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162411

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 33