SPIEN

Des élèves et un principal à la plonge par manque de crédits dans un collège.

dimanche 21 novembre 2010 par SPIEN - Matulik / Terver

Le prin­ci­pal d’un col­lège et des élèves volon­taires ont dû se mettre à la plonge de leur établis­se­ment à Granville (Manche), l’enveloppe bud­gé­taire consa­crée au finan­ce­ment du per­son­nel rem­pla­çant étant épui­sée, a-t-on appris ven­dredi auprès du principal.

"Je me suis dis­pensé de plonge pour l’instant et je ne sol­li­cite plus les élèves puisque cela a été contesté mais oui j’ai fait deux jours de plonge, je n’étais pas le seul, la secré­taire et le ges­tion­naire ont égale­ment par­ti­cipé" a indi­qué Philippe Guisembert, prin­ci­pal du col­lège Malraux.

"Pour moi sol­li­ci­ter les élèves répon­dait aux objec­tifs d’éducation à la soli­da­rité. Une tren­taine d’entre eux étaient volon­taires. Quatre ou cinq ont net­toyé le res­tau­rant et deux autres étaient à la petite plonge", a ajouté le prin­ci­pal de ce col­lège de 730 élèves, l’un des plus gros de l’académie.

Quant à se propre par­ti­ci­pa­tion lundi et ven­dredi der­nier, elle ne lui paraît "pas anor­male dans la mesure où mon tra­vail est d’assurer le bon fonc­tion­ne­ment du ser­vice public", même si c’est une pre­mière dans sa carrière.

"On fait par­tie d’une même équipe", a-t-il ajouté.

Le pro­blème devrait être réglé le 1er décembre, le conseil géné­ral pou­vant impu­ter ses dépenses de décembre pour les per­son­nels rem­pla­çants sur le début de l’année 2011, a expli­qué le prin­ci­pal à l’issue d’une réunion au conseil géné­ral ven­dredi matin.

D’ici là ce sont les ouvriers de main­te­nance qui se char­ge­ront de rem­pla­cer le per­son­nel du réfec­toire absent, a pré­cisé M. Guisembert.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 165402

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 9